Les enfant sur scène Les enfant sur scène

Les Choristes de l'estrade à la scène

La rédaction - 13.12.2017

Treize ans après le film à succès, Les Choristes continuent leur chemin en comédie musicale. La tournée a déjà séduit 100 000 spectateurs et fait étape au Zénith de Nancy le 8 décembre. Rencontre avec le réalisateur du film qui signe cette adaptation réussie, Christophe Barratier.

Des années après le film aux 15 millions d'entrées qu'est-ce qui vous a donné envie de l'adapter pour la scène ?

Christophe Barratier Le projet avait été évoqué juste après la sortie du film. A l'époque, Gérard Louvin rêvait d'une adaptation sur scène avec les acteurs du film. L'idée ne m'emballait pas, ça faisait trop produit dérivé. Quand les producteurs m'en ont reparlé, le contexte était différent et l'envie d'adapter les Choristes pour la scène bien présente. Même si tout de suite je les ai alerté sur la principale difficulté : faire travailler une troupe d'enfants. La législation est très stricte mais nus avons trouvé une solution avec la Maîtrise des Hauts-de-Seine en créant trois équipes de quinze chanteurs, ce qui nous permet de jouer quasiment tous les soirs.

Vous êtes cinéaste, musicien, metteur en scène, passer du film à la scène c'est facile ?

Le travail d'adaptation s'est fait de façon très heureuse. On n'a pas fait de copié-collé du film, les personnages ont gagné en profondeur et je trouve que certaines scènes sont meilleures que dans le film. J'ai même parfois l'impression que le spectacle est à l'origine du film, tellement les choses sont évidentes sur scène. Mais ce qui change tout c'est que les chanteurs sont là devant vous. Chaque représentation a ne couleur différente et rien ne remplace l'émotion du chant en direct.

Une distribution sans Jugnot ou Jean-Baptiste Maunier, les fans ne sont pas déçus ?

Les rôles sont devenus des classiques, la notoriété des personnages a dépassé celle des interprètes. Le public vient chercher une ambiance, des chansons connues et repart avec quelque chose de plus. Nous avons composé 8 nouvelles chansons avec Bruno Coulais et recrée ne ambiance qui parle autant aux adultes qu'aux petits. A la sortie d'une projection, les gens nous disent bravo, là ils nous disent merci. C'est fort.

Ce film a changé votre vie, a t-il été difficile de rebondir après un tel succès ?

C'est une chance inouïe ! Un succès aussi énorme pour un premier long métrage ça n'arrive qu'une fois dans une vie. Aller aux Oscars, entendre Vois sur ton chemin chanté par Beyoncé - même si je ne savais pas qui elle était à l'époque - c'est fabuleux. Il y a eu une alchimie. La musique, le thème de l'enfance, qui nous parle quel que soit notre âge et nos origines. J'ai remarqué que les gens rient et pleurent au même moment en Chine, en France ou aux Etats-Unis. C'est bien plus difficile de rebondir quand on fait un flop.

Le spectacle tourne jusqu'en février, quels sont vos autres projets ?

La comédie musicale sur Jésus que j'ai écrite avec Pascal Obispo est jouée depuis quelques jours au Palais des Sports de Paris. J'ai aussi des projets de cinéma mais c'est encore secret. Les Choristes, eux, continuent leur chemin qui doit les mener loin, jusqu'au Canada !

Propos recueillis par Elise De Grave

A ne pas manquer

Demain à la Une - Les Choristes 50 minutes inside
Prolongations du spectacle aux Folies Bergère !
Une star, une histoire - Les Choristes sur TF1